La bourse à la cotraitance du salon en ligne HandiHA

Pour participer à la bourse à la cotraitance, il suffit de vous inscrire aux projets ouverts à la cotraitance qui vous intéressent.

Consultez les projets ouverts à la cotraitance :

Consulter

La cotraitance c’est quoi ? Cotraitance ou Sous-traitance ?

Dans le cadre d’un projet, un client, généralement un grand groupe du secteur privé ou public, consulte les prestataires qui peuvent lui apporter des solutions globales qui couvrent tout le périmètre du projet.

Cependant, il est rare qu’un seul prestataire dispose de toutes les compétences nécessaires pour répondre à un projet global. Dans ce cas, ce prestataire a deux solutions pour apporter les briques manquantes à sa solution globale :
  • Engager des sous-traitants : ce cas est transparent pour le client final qui n’a aucune connaissance sur la nature des sous-traitants engagés et ne peut pas intervenir dans leur choix. Le client final a une seule facture totalement au nom du prestataire.
  • Engager des cotraitants : dans ce cas le client final a connaissance des cotraitants qui interviennent pour répondre à son projet. Il peut les choisir en cohérence avec sa politique achat responsable, afin de favoriser le développement des PME et des secteurs protégé et adapté, et contribuer au développement de l’emploi, et plus particulièrement l’emploi des travailleurs handicapés. Au niveau opérationnel, le client final a un seul interlocuteur chef de file et garant de la solution globale, mais chaque cotraitant facture directement le client final.


La cotraitance, comment ça marche ?

Pour répondre à un projet global, un prestataire chef de file doit d’abord identifier les autres prestataires avec qui il peut apporter une solution globale pertinente et performante.

Une fois identifiés et sélectionnés pour un projet, l’ensemble des cotraitants doivent former un GME (un groupement momentané d’entreprise) en signant sous seing privé, une convention de groupement. C’est un moyen de former momentanément un groupement, qui n’a pas de personnalité morale et qui n’existe que le temps du projet, permettant au client de recevoir une proposition unique, de signer un seul contrat et d’avoir un interlocuteur unique.

La convention de groupement signée entre les cotraitants permet de définir :
  • les modalités de fonctionnement du groupement,
  • le périmètre d’intervention et les obligations de chacun,
  • la relation entre les membres du groupement et vis-à-vis du client,
  • la désignation parmi les membres du groupement celui qui aura le rôle de mandataire pour représenter le groupement auprès du client et pour coordonner l’ensemble des prestations


Intérêt de la cotraitance

Les entreprises engagées dans une démarche RSE ont généralement une préférence pour les prestataires qui répondent à leurs besoins en engageant en cotraitance des acteurs qui sont à encourager (secteurs protégé et adapté, PME, entreprises de l’économie sociale et solidaire…).

Par conséquent, les prestataires ordinaires qui arrivent à nouer des partenariats avec ces acteurs auront un avantage non négligeable par rapport à leurs concurrents.


La cotraitance avec les secteurs protégé et adapté

Plus de 80% des salariés des secteurs protégé et adapté (EA, ESAT et TIH) sont en situation de handicap. C’est ce critère qui permet à une entreprise ou un établissement d’être dans ces secteurs.

Au-delà de l’aspect RSE, la cotraitance entre prestataires ordinaires et prestataires des secteurs protégé et adapté apporte aussi un intérêt économique important. En effet, 30% du coût de la main d’œuvre des prestations conclues avec les secteurs protégé et adapté peut être déduit des contributions Agefiph liées à l’OETH (Obligation d’Emploi de Travailleurs Handicapés), car cela permet de favoriser indirectement l’emploi des personnes en situation de handicap.

Par conséquent, l’intérêt économique la cotraitance avec les secteurs protégé et adaptés est plus fort dans les activités qui requièrent une forte main d’œuvre.


Fonctionnement de la bourse à la cotraitance du salon en ligne HandiHA :

Pour favoriser la cotraitance avec des prestataires des secteurs protégé et adapté, une bourse à la cotraitance est ouverte sur le salon en ligne HandiHA.com. Voici son fonctionnement :
  • Les donneurs d’ordres publient sur le salon des projets avec leurs besoins et indiquent si ces projets sont ouverts à la cotraitance.
  • Sur un projet ouvert à la cotraitance, tout prestataire peut s’y inscrire. Une fois son inscription validée par le propriétaire du projet, il pourra voir tous les autres inscrits et pourra échanger avec eux dans une discussion de groupe ou des discussions individuelles avec chacun d’eux. Ces discussions ont pour but de favoriser des contacts et des échanges qui pourraient aboutir à des collaborations en cotraitance.
haut de page ↑